Comment investir dans l’aménagement extérieur et obtenir de bons rendements ?

Les maisons bien aménagées valent jusqu’à 10 % de plus que les maisons sans aménagement paysager. L’aménagement paysager va également de pair avec l’attrait des bordures de trottoir. Il augmente les bénéfices des investisseurs à la revente. Ces conseils aident à valoriser une maison grâce à l’aménagement paysager.

Ajout des arbustes, des arbres et des haies pour renforcer l’intimité

Sur une rue très fréquentée ou adossée, l’aménagement paysager est bénéfique pour un investisseur. Beaucoup de gens aiment l’intimité et commenteront lorsqu’il s’agira d’aménagement paysager. La vie privée est devenue la caractéristique la plus recherchée dans une maison. 60 % des acheteurs de maisons haut de gamme lui accordent la priorité sur toute autre caractéristique.

Des arbres et arbustes à feuilles persistantes et les plantes de haie deviennent plus denses lorsqu’elles sont taillées. Ils font partie des meilleures sélections de plantes pour créer l’intimité. Les clôtures et les éléments d’eau contribuent également à réduire le bruit.

Plantation des jeunes arbres

Un arbre sain et mature augmente le prix de vente d’une maison. La planification à l’avance et la plantation des jeunes arbres augmentent la valeur d’une propriété pour un coût initial minime. Plus l’arbre est gros, plus il sera coûteux à acheter, à livrer et à planter. Il est mieux de planter des arbres à bois dur à longue durée de vie, tels que :

  • Le chêne
  • L’érable
  • Le caryer
  • Le noyer

Les très bons arbres poussent lentement, mais ils sont satisfaisants de les voir mûrir. On doit être patient, car un arbre peut mettre jusqu’à 30 ans pour atteindre sa pleine maturité.

Des plantes indigènes nécessitant peu d’entretien

Des acheteurs préfèrent un jardin luxuriant, sans pour autant y mettre beaucoup d’efforts pour en cultiver. Pour qu’un jardin ait l’air magnifique sans effort, on doit utiliser autant que possible des plantes indigènes. Elles ont tendance à nécessiter moins de soins et d’arrosage.

On peut consulter un paysagiste pour identifier la flore locale de la région et du climat. Il peut conseiller quelles plantes qui poussent le mieux dans un jardin. On peut également se rendre dans une pépinière de plantes indigènes pour y trouver une grande sélection de plantes indigènes. Elle peut fournir des conseils professionnels.

Garder la pelouse propre, verte et manucurée

Des dépenses de moins de 300 € pour l’entretien de base des pelouses peuvent donner une rentabilité de 350 %. On devra toujours tondre, désherber, tailler et fertiliser le jardin selon les besoins. Pendant qu’il est en fleurs, on devra prendre soin de désherber les plates-bandes au moins une fois par semaine. Cela permet de garder la situation sous contrôle. La pose d’une bordure sur toute la surface du jardin prendra probablement deux heures environ. Mais on devra la retoucher à chaque tonte de la pelouse pour qu’elle reste impeccable. L’embauche d’un jardinier permet d’avoir une pelouse particulièrement verte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *