Investissement locatif : comment dénicher le bon locataire ?

Avoir le bon locataire, c’est-à-dire celui qui paie son loyer régulièrement et celui qui ne dégrade pas son bien est le rêve de tout propriétaire bailleur. Mais comment trouver la perle rare ? Pour aider les investisseurs dans leur quête, cet article donne les règles d’or à suivre.

Soigner l’annonce

Pour cibler le bon locataire, il est primordial de poster la bonne annonce. Dans ce cas de figure, il ne faut pas hésiter à multiplier les différents canaux de diffusion afin de se démarquer de la concurrence. L’annonce doit avant tout mettre en avant les qualités et les atouts du bien à louer. Il faut alors une très belle présentation. Puis, il est important d’y inclure toutes les informations dont le futur locataire aura besoin de savoir. Il faut notamment indiquer le lieu, le prix, la superficie du logement, le nombre de pièces, la consommation d’énergie ou encore le type de cuisine. Il ne faut pas non plus oublier de renseigner sur la présence d’infrastructures commerciales et de transports en commun à proximité.

Zoom sur les pièces justificatives à réclamer pour s’assurer de la solvabilité du locataire  

Le premier critère qui doit venir à l’esprit lors de la recherche du bon locataire est son revenu. À cet effet, il est crucial de faire le ratio entre ses ressources et le montant du loyer. Il faut au minimum que les revenus perçus par le locataire soient trois fois supérieurs au loyer. Pour cela, il ne faut pas hésiter à demander la photocopie de ses trois derniers bulletins de salaire ou encore ses deux derniers bilans d’activité si c’est un travailleur non-salarié. De même, il faut exiger le contrat de travail, le dernier avis d’imposition, les trois dernières quittances de loyer, sans oublier la photocopie d’une pièce d’identité.

Quelques astuces pour plus de sécurité

En plus des critères mentionnés précédemment, il est également recommandé de se tourner vers un locataire avec garant. Cela peut être un membre de la famille, un ami ou un collègue de travail. Il suffit de vérifier que le profil financier de l’individu soit rassurant. Il est aussi envisageable de choisir un candidat bénéficiant du dispositif Visale. C’est une garantie universelle des loyers proposée par l’État. La dernière astuce consiste à souscrire une assurance loyers impayés moyennant un pourcentage. C’est une assurance d’être payé quoiqu’il arrive.

Juger le sérieux et la sympathie des candidats

Un bon locataire n’est pas uniquement un locataire qui paie à temps. Effectivement, avoir le loyer réglé correctement ne peut pas forcément éviter d’autres déconvenues, comme les dégradations dans le logement, le non-respect des parties communes ou encore les nuisances pour les voisins. Aussi, il est très important d’observer lors du premier rendez-vous le côté sympathique de chaque candidat. Pour plus de sécurité, il vaut la peine de contacter son ancien bailleur pour demander à ce dernier si le locataire en question a rendu le logement en bon état à la fin du bail et s’il a bien respecté la tranquillité du voisinage.