Mandat de vente : ce qu’il faut savoir pour faire le bon choix

Bien choisir le mandat de vente avant de recourir à une agence immobilière est essentiel. En effet, ce mandat conditionne également les modalités de la vente de son bien. À ce propos, le vendeur a trois possibilités, dont le mandat simple, le mandat exclusif et le mandat semi-exclusif. Lequel choisir ? Pour aider le vendeur à faire le meilleur choix, cet article dévoile les caractéristiques et le mode d’emploi de chacun de ces mandats. Mise au point !

Focus sur le mandat simple

Le mandat simple est un type de mandat de vente qui permet à tout vendeur de solliciter plusieurs agences pour la mise en vente de son bien. Il pourra en même temps chercher lui-même les acheteurs et ainsi conclure la vente. Avec ce type de mandat, la commission n’est due qu’à l’organisme qui a réalisé la vente. C’est un choix de qualité pour tous ceux qui souhaitent conserver leur liberté dans le projet de vente de leur bien.

Il faut savoir en revanche qu’avec le mandat simple, l’agence pourra ne pas mettre toutes ses énergies à trouver l’acheteur vu que la vente pourra lui échapper. De même, avec ce type de contrat, l’annonce de vente va être diffusée par plusieurs agences différentes, et le prix proposé peut être différent d’une agence à une autre, ce qui pourra inciter les acquéreurs potentiels à négocier plus fermement, car en échouant avec un établissement, ils ont encore d’autres chances avec les autres. Par ailleurs, chaque agence peut être tentée d’accepter la première négociation venue afin de conclure la vente avant les autres.

Zoom sur le mandat exclusif

Avec le mandat de vente exclusif, l’agence immobilière sollicitée est la seule à pouvoir vendre le bien. Très motivé en étant sûr de percevoir la commission lors de la conclusion de la vente, l’agent immobilier propose un service haut de gamme pour trouver un acheteur. Il s’accompagne ainsi d’un panneau sur le lieu du bien et d’une meilleure position sur les canaux de l’agence afin d’optimiser la vente.

Quelques inconvénients en découlent cependant. Parmi d’autres, l’agence dispose d’un monopole sur le bien. Autrement dit, la vente sera totalement entre ses mains. De ce fait, le propriétaire n’a aucune liberté. De plus, même s’il trouve lui-même un acquéreur, il devra toujours payer la commission. Sinon, il se voit dans l’obligation de régler les dommages et intérêts correspondant à ce montant.

Qu’en est-il du mandat semi-exclusif ?

Le mandat semi-exclusif est une sorte d’arrangement entre le mandat exclusif et le mandat simple. Il consiste en effet à confier la vente à une seule agence, mais qu’en parallèle, le vendeur est en mesure de vendre son bien personnellement. De ce fait, celui-ci peut faire sa propre publicité et ainsi conclure la vente sans devoir passer par l’agence mandatée. Et si finalement c’est le propriétaire lui-même qui a trouvé un acheteur, la commission à payer  à l’agence va baisser selon la convention préalablement établie par les deux parties.