Réussir son investissement immobilier à l’étranger

De plus en plus d’investisseurs se lancent dans l’investissement immobilier à l’étranger. En effet, certains trouvent qu’investir hors de la France offre plus d’avantages et ce pour de nombreuses raisons. Mais pour réussir son investissement dans un bien immobilier à l’étranger, il est important de respecter certaines conditions. Notre guide pour un investissement immobilier réussit à l’étranger. 

Choisir le bon pays

Pour réussir un investissement immobilier à l’étranger, il est important de bien choisir dans quel pays placer son argent. En effet, le choix du pays est capital pour garantir la réussite de votre placement. Ainsi, pour vous aider à choisir dans quel pays acheté un bien immobilier, nous vous conseillons de choisir un pays avec un climat politique stable. Un pays qui a un climat politique stable est un pays dont l’économie est tout aussi stable. Ce qui aura pour effet de mieux rentabiliser votre investissement. Vous pouvez d’ailleurs déterminer la stabilité d’un pays en vous basant sur son classement après du PNUD sur son indice de développement. C’est une manière de vous assurer que vous n’allez pas tomber sur une mauvaise surprise en investissement sur le bien.

Connaître les taxes à payer

Le prix n’est pas le seul élément financier important dans l’achat d’un bien immobilier. Les taxes sont également très importantes. Et comme votre projet d’investissement ne se fait sur le territoire français, les règles fiscales ne sont pas les mêmes. Il est donc très important de prendre connaissance des taxes que vous aurez à payer lors de l’acquisition d’un bien immobilier à l’étranger pour éviter des soucis financiers. À titre d’exemple, voici quelques taxes que l’on a découvertes pour l’achat d’un bien dans un pays autre que la France :

  • Le frais de notaire dans un achat immobilier à la Belgique s’élève à 15 à 25% du prix du bien à acheter.
  • Les droits de mutation au Portugal sont fixés de 1 à 8 % du prix de vente du bien immobilier.
  • Les frais de l’achat d’un bien immobilier en Espagne sont fixés à 13 % du prix d’achat du bien.

Avant d’acheter un bien immobilier à l’étranger, il est donc très important de connaître exactement les différentes taxes qui seront appliquées à votre projet.

Le financement de l’achat d’un bien immobilier à l’étranger

Pour investir dans l’achat d’un bien immobilier à l’étranger, l’acheteur français a le choix entre 3 modes de financement. En effet, il a la possibilité d’acheter le bien en payant comptant, en demandant un crédit immobilier en France ou en souscrivant un crédit immobilier dans le pays où il veut investir. En général, si vous demandez un crédit immobilier à une banque française, vous serez tenu de mettre en garantie une propriété, un contrat assurance-vie ou une caution de garantie. Ceci afin de permettre à la banque de récupérer son argent dans le cas où vous n’avez pas la possibilité de rembourser la totalité de votre prêt et d’éviter d’entrer en conflit avec le pays où vous avez investi vu que les règles ne sont pas toutes pareilles. Obtenir un prêt immobilier auprès du bien où vous voulez acheter un bien immobilier peut également s’avérer difficile, mais pas impossible. Il faudra donc avoir un dossier solide pour que le prêt soit accordé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *