Aller au contenu

Honoraires à la charge du locataire : on vous explique tout

Honoraires à la charge du locataire : combien ça coûte ?

On appelle honoraires de location, toutes les dépenses liées à des frais d’agence. Cela correspond au montant de l’argent qu’on doit donner à l’agence immobilière qui s’occupe de nous mettre en contact avec un propriétaire d’un bien, pour qu’il puisse nous le louer.

Cela va servir à financer les prestations qui seront effectuées par l’agence immobilière, à savoir, les visites organisées, l’état des lieux, mais ça couvre aussi les frais pour constituer le dossier de location.

Dans cet article, on va vous parler des frais qui sont à la charge du locataire.

Les honoraires de location : qu’est-ce qui est à la charge du locataire ?

Il y a seulement quatre honoraires liés à la location, qu’un locataire doit payer, mais ce n’est pas à lui seul de le faire, le propriétaire doit partager avec lui certains frais et ce sont les suivants :

  • les frais pour constituer le dossier de location ;
  • les frais pour rédiger le bail locatif ;
  • l’organisation des différentes visites ;
  • établissement à l’entrée de l’état des lieux.

En ce qui concerne la gestion de la location, ce sont des frais d’agence qui sont également inclus, mais ils ne sont en aucun cas à la charge complète ou partagée du locataire : c’est seulement au propriétaire bailleur de les payer.

Les honoraires de location : le montant maximal est fixé par la loi

Des honoraires imputables (qui doivent obligatoirement être prélevés d’un compte) au locataire sont régis par deux lois bien claires :

  • ce qu’on facture comme honoraire(s) à un locataire ne doit pas être supérieur à ce qui est facturé à un propriétaire ;
  • il y a des plafonds qui sont été établis pour chaque mètre carré de la surface habitable d’une maison ou appartement, les honoraires ne doivent les dépasser.

Ces honoraires ont été fixés par décret en 2014, par la loi. Le décret fixe un montant d’honoraires maximal qui peut être imputé à un locataire pour des baux de location meublés ou nus. En contrepartie, les honoraires du bailleur sont libres de détermination, mais ils ne seront jamais inférieurs à ceux fixés au locataire.

On n’oublie pas de vous dire que ces honoraires sont des informations que les agences sont obligées d’afficher pour leurs clients, c’est pourquoi, depuis avril 2017, chaque agence se doit de mettre sur la vitrine ses tarifs, mais également sur son site web, si elle en dispose.

Les honoraires de location : variations selon l’endroit et les régions

Tout dépend où se situe la location du bien, les honoraires de location vont varier selon la position géographique et elles sont subdivisées comme suit :

  • la zone non tendue : elle concerne le reste du territoire français qui n’est pas intégré dans les deux autres zones. Les honoraires sont fixés à 8 € par mètre carré habitable ;
  • la zone tendue : elle concerne les logements qui se situent dans plusieurs agglomérations, à l’exemple d’Annecy, Bayonne, Bordeaux, Grenoble, Lille, Montpellier, Strasbourg, Toulouse, etc. Les honoraires s’élèvent à 10 € par mètre carré habitable ;
  • la zone très tendue : c’est la zone de Paris et quelques communes des départements (Seine-Saint-Denis, Hauts-de-Seine, Yvelines, Val-d’Oise et Val-de-Marne) : les honoraires s’élèvent à 12 € le mètre carré habitable.

Le reste des honoraires de location : état des lieux et totalité

Pour réaliser les états des lieux, des frais sont applicables également ; ils s’élèvent à 3 € pour le mètre carré habitable, peu importe la zone où se trouve le logement.

Au final, en additionnant ses frais supplémentaires avec ceux cités précédemment, il s’agira alors de 15 €, 13 € et 11 € pour les plafonds d’honoraires de location pour chaque mètre carré habitable.